Visitors

Random pictures

SAM_0197r.jpg

Link to old website

to surf on the old web page from:

Home Road trip Eté 2012 Pyrénées - Espagne - Auvergne
Eté 2012 Pyrénées - Espagne - Auvergne Print E-mail
Written by L'Bourrin   
Saturday, 18 August 2012 18:05
Article Index
Eté 2012 Pyrénées - Espagne - Auvergne
Bardenas Reales
All Pages
There are no translations available.

 

Prévu: la traversée des Pyrénées en alternant France et Espagne soit environ 3000 kms.
Les protagonistes:
- L'antilope: 690 Duke
- Son gamin (L'Palmipéde): 125 Derbi.
- Votre dévoué serviteur: 990 SMT.

On déteste prendre les voies rapides, ça tombe bien le Derbi aussi avec sa vitesse max plafonnant à environ 110.. Donc quand on se fait des journées de 300 kms, c'est qu'on a bien roulé ! Coquin

Allez, le teaser :


 

 

Début de l'histoire:

C’est les vacances… Enfin !  Bon, on part où ? On avait dit les Pyrénées, mais au dernier moment on se demande si on ne se fait pas les Alpes… France, Suisse, Autriche… voire la Grèce...

L’gamin dit que les Pyrénées ça lui convenait bien parce qu’il a des potes à voir à Biarritz puis il nous rejoindra avant de nous abandonner à nouveau pour aller voir une copine et rentrer tout seul comme un grand sans les vieux sur le dos…

Bon, ben vu comme ça alors… Ok pour les Pyrénées et du coup on fera Espagne, France, Espagne, France…

Le mardi en chargeant les motos on s’aperçoit qu’il faut passer chez Décat’, ah et aussi chez Dafy pour un pantalon pluie, il en manque un… Bref, on décolle pour de bon vers midi ! Bah, on s’en fout, on est en vacances ! On sait qu’on part, mais c’est tout juste si on sait où on va ! Content

J’ai juste programmé un trajet direction le Sud, après Inch Allah… J’ai les cartes Pyrénées, Auvergne, Aquitaine et Espagne Sourire.

La photo souvenir des vaillants motards au départ :

L’Antilope avec le 690 Duke, L’Palmipède avec le 125 Derbi Terra, L’Bourrin avec la 990 SMT.

 


Trajet prévu quasiment que de la petite route en blanc sur les cartes Michelin.

 

Nous arrivons vers Blois aux environs de 17h30-18h et vu nos routes, si on veut s’arrêter quelque part, il est plus prudent de le faire maintenant… A priori, pas de camping proche, on trouve une chambre dans un Logis de France, bah un peu de confort pour commencer c’est bien aussi ! On en profite pour se promener un peu dans la ville, c’est sympa.

Etape de 220kms pour 4h environ.

 


Mercredi matin, pendant le petit déj’ on décide de modifier notre trajet et d’aller faire la bise au père de l’Antilope à côté d’Arcachon, l’gamin dit que c’est super car ensuite il ira directement voir ses potes à Biarritz et qu’il nous retrouvera plus tard… Bah ça marche comme ça ! Bon, la route est toujours pas terrible pour aller jusque vers Bordeaux. Le Derbi merdouille, il a des coupures d’allumage quand il braque trop à droite puis repart… Je regarde, bouge le guidon, le faisceau… bizarre c’est normal…. Bon à surveiller.

A l’arrivée je laisse Nathan ouvrir la route pour qu’il arrive en tête de convoi chez son grand-père. Il arrête pas de gigoter ses grandes pattes (1m90 le gamin) Sourire.

Bon il fait pas assez chaud pour aller piquer une tête dans la piscine du beau-père, dommage…

Etape de 480 kms pour environ 8h.


Après le petit déj’ Nathan part pour aller retrouver ses potes à Biarritz. Ce petit salopiau sera en maison au bord de la plage alors que nous nous serons en camping… Enfin, il essaye de partir car ce coup-là, quand il met le contact il se passe rien… pas de contact… je regarde vite fait… Ok faux contact au Neiman, pas grave mon gars…

[mode vieux con ON] je vais te faire un petit bricolage comme à la belle époque ! [mode vieux con OFF]

Je pique un domino au beau-père et je coupe le faisceau à la sortie du connecteur du neiman et à l’aide du domino relie les câbles pour qu’il ait le contact. Avec la clé il débloque le neiman et avec la fiche il a le contact et quand il laisse la bécane il emmène la fiche. Bon c’est pas pratique surtout quand le moteur est chaud Sourire mais pour l’instant j’ai pas mieux à proposer ! Sourire

Il part de son côté et nous nous partirons en début d’après-midi pour trouver un camping près de Bayonne afin de faire un peu de bronzette à la plage. Les routes droites des Landes sont toujours aussi droites et chiantes… On trouve un camping ayant encore de la place à Ondres… On se pose et on a su pourquoi il y avait encore de la place quand on a vu les sanitaires…

Nathan est bien arrivé chez ses potes et nous envoie une photo de la pyramide de bières dressée dans le frigo… Sourire

Etape de 160 kms pour 2h40

 


Le lendemain (vendredi), nous profitons tranquillement de la journée, allons à la plage mais baignade interdite pour cause de mer trop dangereuse… pas grave : farniente ! Sourire

 


Samedi matin nous remballons le matériel et partons pour St Etienne de Baïgorri où Nathan doit nous rejoindre vers 11h-11h30. Les routes commencent à être sympas ! La montagne approche, ça tournicote. En attendant Nathan, nous prenons un café puis allons faire quelques emplettes au marché soit fromage et charcuterie ! Nathan arrive. On part direction l’Espagne pour le sud de Pampelune car on voudrait aller voir le désert des Bardenas !

J’ai merdé en installant la caméra sur son support, j’ai pas orienté la lentille ce qui fait que je filme avec une image couchée à 90° Triste. C’est ballot parce que le paysage de la vallée des Aldudes est absolument magnifique ! On s’arrête pique-niquer, Nathan nous raconte ses deux jours de bringue avec ses potes et nous dit qu’il n’a pas beaucoup dormi… Le contraire m’aurait vraiment surpris ! Sourire

On reprend la route, on prend du plaisir sur ces petites routes même chargés comme des mules (liste du matos embarqué plus tard). Passage en Espagne, on s’amuse les routes sont vraiment sympas. Puis Nathan fait signe à sa môman… faut qu’il s’arrête… c’est l’heure de la sieste, on est des brutes, on fait pas assez de pauses… Ok ça va on a compris, t’es rincé, t’as un problème de décalage horaire avec Biarritz… On s’arrête donc au bord d’une rivière ombragée… A peine étalé, il dort !

Nous contournons Pampelune et la route est vraiment top ! De longues enfilades de virages rapides, mais par contre on commence à souffrir de la chaleur. Nous commençons à voir ce qu’il y a comme camping dans le coin car si nous voulons aller dans le désert des Bardenas, en terme de camping c’est aussi le désert dans la région ! Bon nous allons voir au plus proche… coup de bol il y a de place, un restau et une piscine ! le bonheur ! On se dépêche de monter le campement et d’aller nous rafraichir dans la piscine… Rhââaaa… ce que c’est bon ça…

Puis restau… et là ce fut un grand moment de solitude aucun de nous trois n’est capable de dire un mot en espagnol, alors lire un menu… On n’a pas trouvé le mot Tapas, non plus donc on a pris ce que l’on a pu Sourire

Etape de 260 kms pour 5h

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.


 


 



Last Updated on Sunday, 25 November 2012 22:54